University of St.Gallen
research platform alexandria
search projects
browse projects
by person
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
by year
by project type

When employers care for women: a sociohistorical comparison of the 'work-life balance'

Stephanie Lachat & Franz Schultheis

abstract La présente recherche traite de l’articulation des sphères professionnelle et non-professionnelle, ainsi que des mécanismes de son assignation historique aux femmes travailleuses. Elle est étudiée à travers les discours et les pratiques patronaux, pris comme révélateur privilégié de la dynamique des rapports sociaux de sexe. Ainsi, nous interrogeons la socio-histoire des relations entre femmes, hommes, patronat et emploi: quand, comment et pourquoi les rapports à l’emploi des femmes et des hommes, des mères et des pères, évoluent-ils ? Cette étude repose sur un travail d’archives approfondi, complété par des entretiens. Elle s’inscrit dans le courant de la sociologie historique. Depuis quelques années, les milieux patronaux présentent en Suisse un intérêt renouvelé pour l’insertion des femmes sur le marché de l’emploi. Les mesures qu’ils proposent passent par la 'conciliation famille-emploi'. Face à ce phénomène, inspirée par la démarche généalogique qui vise à éclairer une problématique actuelle par l’étude du passé (Lenoir 2003, Schultheis 1998), notre recherche remonte aux années 1870 et s'étend jusqu'aux années 1990. Au cours du 19ème siècle, le patronat - imprégné du modèle familial femme au foyer/homme gagne-pain - participe à la construction de l’opposition femme vs emploi, tout en recrutant des travailleuses. Dès lors, les employeurs s’investissent notamment dans la prise en charge extrafamiliale des enfants. Pour mener notre analyse, nous nous attachons au cas de l’industrie horlogère dans les Montagnes jurassiennes.
   
keywords sociohistorical comparison, work-life balance, employers,
   
partner
type applied research project
status ongoing
start of project 2010
end of project 2012
additional informations
topics When employers care for women: a sociohistorical comparison of the 'work-life balance'
methods Face à ce phénomène, inspirée par la démarche généalogique qui vise à éclairer une problématique actuelle par l’étude du passé (Lenoir 2003, Schultheis 1998), notre recherche remonte aux années 1870 et s'étend jusqu'aux années 1990. Au cours du 19ème siècle, le patronat - imprégné du modèle familial femme au foyer/homme gagne-pain - participe à la construction de l’opposition femme vs emploi, tout en recrutant des travailleuses. Dès lors, les employeurs s’investissent notamment dans la prise en charge extrafamiliale des enfants. Pour mener notre analyse, nous nous attachons au cas de l’industrie horlogère dans les Montagnes jurassiennes.
contact Miriam Augustine